Roberto Panto tente de couper la queue-de-cheval d’Ibrahimovic

Roberto Panto tente de couper la queue-de-cheval d’Ibrahimovic

Hier soir, l’Italie éliminait l’Espagne de l’Euro 2016.

Et, si le cœur transalpin de Roberto Panto bat la chamade pour la Squadra azzurra. Ses mains de coiffeur auraient sans doute préféré un autre destin pour la Roja. Si cette dernière s’était qualifiée, dès mercredi les doigts experts du Morgien auraient refait une beauté à tous les joueurs espagnols, avant leur quart de finale de samedi prochain. Pas grave finalement. Car ce figaro entrepreneur a déjà des souvenirs plein la tête. Plus tôt dans la compétition, il avait en effet œuvré non loin de La Baule au-dessus de la tignasse de Zlatan Ibrahimovic et de ses coéquipiers suédois.

Un parcours étoilé, cet été, que Roberto Panto doit au moins autant à la chance qu’à ses talents de coiffeur. «Tout a commencé au salon Mednat de Lausanne», raconte le Morgien. Qui y présentait les produits de sa marque, avec pour voisin la chaîne d’hôtels Relais Thalasso. «Le directeur de l’établissement situé sur la baie de La Baule était présent, je lui ai offert un rasage.»

Ibrahimovic-cheveux

«On cherchait quelque chose de surprenant»

Quelques mois plus tard, lorsqu’il s’est mis en quête d’animations pour les joueurs suédois qu’il allait accueillir au Château des Tourelles durant l’Euro, Emmanuel Borla s’est souvenu du coiffeur suisse. «On cherchait quelque chose d’original, de surprenant, et j’avais vraiment été séduit par ce que proposait cette entreprise. Vu les réactions des joueurs durant ces deux jours et demi, ils l’ont été tout autant!»

Les photos et vidéos partagées abondamment par le dynamique Vaudois ne disent pas le contraire. Zlatan, serial buteur en Ligue 1 française et star ultime du foot moderne, s’y montre disponible et souriant. «On s’est vraiment marrés!» Il y a eu ce moment où Roberto Panto fait mine de couper la célèbre queue-de-cheval de «Z». «Et puis, lorsque je lui ai demandé où il voulait que je lui signe les Barber Box (un set commercialisé par le Morgien) qu’il a achetées.» Sans oublier deux messages personnalisés, un pour la marque du coiffeur et un autre, en italien, pour son fils. «J’aurais tellement aimé pouvoir l’emmener à La Baule, mais vous n’imaginez pas à quel point c’est compliqué de s’accréditer…»

Avant tout cela, il a fallu bien se préparer, en étudiant les habitudes capillaires de toute l’équipe. «Je voulais pouvoir leur proposer des coupes parfaitement adaptées. S’ils se contentaient de demander «comme d’habitude», il fallait que je sache quoi faire!»

«Coiffer Pogba, ce serait un rêve!»

Il en aurait été tout autant cette semaine à l’île de Ré, où un hôtel du même groupe, l’Atalante, accueillait l’Espagne, jusqu’à son élimination hier. «Le directeur était avec moi à Lausanne, se souvient Emmanuel Borla. Comme ça a bien fonctionné chez nous, il était intéressé à proposer la même animation.» C’est donc les stars de la Roja, doubles champions d’Europe en titre, qui seraient passées entre les lames de Roberto Panto. Y compris le presque chauve Iniesta? «Oh, je me serais chargé de sa barbe!»

Et, s’il fallait choisir une équipe, «à part l’Italie évidemment», Roberto Panto rêverait d’une escale à Clairefontaine, là où loge l’équipe de France. Car, en matière de coupe de cheveux, «les Bleus, c’est le top. Coiffer Pogba, ce serait un rêve!» (TDG)

Source : www.tdg.ch

Laisser un commentaire