Recquignies : Le seul coiffeur du village est à la retraite

C’est un moment qu’il a vécu des milliers de fois. Presque machinalement. Fermer les portes de son salon, après de longues heures à coiffer, couper, tondre et raser. Achever une journée bien remplie avant d’entamer la suivante. Un geste anodin.

Pourtant, ce mardi 31 mai, c’est sans doute avec beaucoup d’émotion qu’Érick Richez a fermé les portes de son salon de coiffure situé rue de la Gare, à Recquignies. Un coup de clé qu’il savait être le dernier. Il ne rouvrirait pas le lendemain. Après trente-sept années passées à coiffer des centaines de clients, le coiffeur rechignien a en effet décidé de prendre sa retraite. « Je me suis installé à Recquignies en 1979 lorsque j’ai racheté, sans le savoir, la maison de mon arrière-grand-père. Je venais de Jeumont où j’ai effectué mon apprentissage au salon Pierre. Des clients m’ont suivi, d’autres m’ont rejoint et, de fil en aiguille, les décennies se sont écoulées. »

Pour sa nouvelle vie de retraité, il n’a pas l’intention de s’ennuyer. « Je vais faire ce que j’aime : la chasse, la pêche, du sport et surtout m’occuper de mes petits-enfants ! » Quant aux clients, si certains trouveront, forcément, un autre salon, d’autres disent vouloir acheter une tondeuse. Hors de question pour eux de laisser quelqu’un d’autre les coiffer. Une preuve de la sympathie ressentie pour Érick Richez. De toute façon, il n’y a plus de coiffeur à Recquignies.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.